Manifeste « Un pays dans le pays »

Les Actrices et Acteurs des Temps pré­sents (AAdTP) est un col­lec­tif, né en 2013 d’une énième restruc­tu­ra­tion d’entreprise, au croi­se­ment d’enjeux syn­di­caux, agri­coles, asso­cia­tifs, aca­dé­mique… « Un pays dans le pays » est une invi­ta­tion, voire une inci­ta­tion à pas­ser à l’action, à créer des zones de résis­tances et de réap­pro­pria­tions. C’est un pro­jet qui se concré­tise dans chaque action que les uns et les autres entre­prennent. Le texte aus­si évo­lue. Vous trou­ve­rez ici l’introduction parue dans sa ver­sion impri­mée.

« Les choses telles qu’elles vont nous disent la bar­ba­rie à venir.

Nous vivons dans une socié­té de plus en plus bru­tale et déshu­ma­ni­sante, sou­mise à une vio­lence vou­lue comme telle, qui a pour but de divi­ser, de sépa­rer et d’éliminer, d’imposer la domi­na­tion sans par­tage des puis­sants. Nous vivons sur une pla­nète dont le bou­le­ver­se­ment cli­ma­tique menace d’ores et déjà l’existence même de cen­taines de mil­lions d’humains et de mul­tiples autres espèces. Nous n’avons plus le choix. Nous n’avons plus le temps de ter­gi­ver­ser. Nous ne pou­vons conti­nuer à endu­rer cette vision mor­ti­fère d’un monde où la seule pers­pec­tive serait de voir grim­per les degrés et dimi­nuer les res­sources et les soli­da­ri­tés. Le mani­feste que vous allez lire nous pro­pose de reprendre en main notre ave­nir poli­tique, en construi­sant ensemble un pays dans le pays.

Ce que nous enten­dons par là, vous le décou­vri­rez dans les pages qui suivent. Mais il est sans doute déjà utile de pré­ci­ser ici que la pré­ser­va­tion des chances de sur­vie de l’humanité consti­tue, via l’invention de formes nou­velles de gou­ver­ne­ments et d’économies, l’objectif final, à la fois cultu­rel et poli­tique, du pays dans le pays.

La mise sur pied de ce pays dans le pays sup­pose de rompre radi­ca­le­ment avec le capi­ta­lisme, sys­tème éco­no­mique, poli­tique et cultu­rel qui est non seule­ment à l’origine de la situa­tion gra­vis­sime que nous vivons, mais qui se donne éga­le­ment pour sa solu­tion en prô­nant, contre toute rai­son, l’exploitation ultime de ce qui reste à exploi­ter, en ce com­pris les êtres humains comme matière der­nière. Pour construire un pays dans un pays, il s’agit bien sûr de pré­ser­ver les matières col­lec­tives qui sont notre bien com­mun, comme la sécu­ri­té sociale. Mais nous ne pou­vons pas nous conten­ter de ce qui existe encore (un peu) : nous devons inven­ter de nou­veaux com­muns. Il nous faut en outre recon­qué­rir des ter­ri­toires poli­tiques, la rue, les quar­tiers, les champs, les usines, les bureaux. De toute cette matière, nous devons enfin être en mesure d’établir un récit qui exprime notre réa­li­té et notre his­toire propres, et pas celle des puis­sants.

Ce mani­feste, adop­té par l’assemblée des Actrices et Acteurs des Temps Pré­sents mais ne lui appar­te­nant pas, est déjà en soi un com­mun sur lequel vien­dront se gref­fer de nom­breuses bou­tures. Une matière vivante sus­cep­tible de se nour­rir des expé­riences, des com­bats, des réflexions de cha­cun. En soi, ce mani­feste est répu­té n’être pas ter­mi­né et est sus­cep­tible de ne l’être jamais.

C’est d’ailleurs pour­quoi l’on trou­ve­ra, sur le site des AAdTP, à côté du texte impri­mé dans ces pages, une série de com­men­taires (chez les anciens, on disait des sco­lies) qui per­met­tront d’en appro­fon­dir ou d’en illus­trer la por­tée.

Mais ce mani­feste est sur­tout un appel à tra­vailler à la construc­tion d’une autre légi­ti­mi­té, ici même et main­te­nant. Non pas en créant de petites îles ou des refuges reclus à l’écart du monde, mais en étant plei­ne­ment ancrés dans un pré­sent qui vou­dra consti­tuer et pré­ser­ver une mémoire pour le futur.

Nous sommes notre propre pro­po­si­tion. »

L’ensemble du texte est disponible en ligne sur acteursdestempspresents.be Toutes vos interventions et réactions sur ce manifeste sont les bienvenues.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

code