GRIS

Nomada Studio

Dans GRIS, une jeune femme effon­drée par la perte d’une proche, tra­verse désert, forêt, mer et glaces pour sur­mon­ter son deuil. Ce sont d’abord les qua­li­tés esthé­tiques de ce jeu de pla­te­forme qui sautent aux yeux. Ses des­sins évoquent de fra­giles aqua­relles ani­mées avec le soin des films du stu­dio Ghi­bli. Mais au-delà de sa beau­té, c’est par sa thé­ma­tique, la dépres­sion, que GRIS se signale. À la dif­fé­rence de nom­breuses œuvres de pop culture et à rebours des défi­ni­tions domi­nantes de la dépres­sion, le jeu traite du che­mi­ne­ment de son héroïne avec beau­coup de res­pect et pour­tant sans un mot. La sor­tie de ce trouble men­tal est évo­quée méta­pho­ri­que­ment par les dif­fé­rentes étapes tra­ver­sées. Mais aus­si et sur­tout par la manière de jouer, par le fait que l’on ne puisse jamais mou­rir et que les pou­voirs pro­gres­si­ve­ment acquis ne per­mettent ni de vaincre, ni de détruire des adver­saires, mais sim­ple­ment d’avancer sur son che­min.

Julien Annart

GRIS
Développé par Nomada Studio
2018

Autres Popcorns "Jeux vidéo"