J’veux du soleil !

François Ruffin & Gilles Perret

Quand les médias ne s’attachent qu’à comp­ter le nombre de manifestant·es, les vitrines cas­sées et les affron­te­ments avec les forces de police, alors qu’au sein de la classe poli­tique et média­tique semble régner un qua­si-consen­sus pour dénon­cer un mou­ve­ment pré­sen­té comme « anti­ré­pu­bli­cain », violent, xéno­phobe, voire fas­ciste, J’veux du soleil ! nous emmène à la ren­contre des Gilets Jaunes qui loin des centres-villes construisent des bar­ri­cades ou des cabanes, bloquent les ronds-points et ouvrent les péages. Le road trip de Fran­çois Ruf­fin (et de Gilles Per­ret, docu­men­ta­riste notam­ment de La Sociale qui co-réa­lise ce film) décrit l’épopée des Gilets jaunes, qui orga­nisent col­lec­ti­ve­ment la déso­béis­sance civile et leur pré­sence dans un espace public rural mar­qué par les construc­tions en béton, les par­kings de grandes sur­faces et la déser­tion des ser­vices publics ou des com­merces de proxi­mi­té.

Au-delà des récits de femmes et d’hommes exposé·es à la dégra­da­tion de leurs condi­tions de vie autant qu’à l’arrogance du pou­voir et l’indécence du per­pé­tuel enri­chis­se­ment des plus for­tu­nés, J’veux du soleil ! passe un mes­sage clair : une brèche s’est ouverte en octobre 2018 et il est de la res­pon­sa­bi­li­té de chacun·e de ne pas la lais­ser se refer­mer, de ne pas lais­ser les forces anti­dé­mo­cra­tiques (qui ne sont pas tou­jours celles qu’on croit) s’approprier ou décré­di­bi­li­ser une mobi­li­sa­tion qui peut redon­ner du sens à l’action poli­tique pour tout un pan de la popu­la­tion fran­çaise qui s’en était écar­té.

Dans sa sim­pli­ci­té docu­men­taire, et mal­gré l’ambivalence que génère le sta­tut de dépu­té du co-réa­li­sa­teur, le film a le grand mérite de répondre à une urgence. Offrir non seule­ment un autre regard mais une autre oppor­tu­ni­té au mou­ve­ment des Gilets jaunes qui est aus­si un nou­vel espace de dis­cus­sion, de reso­cia­li­sa­tion, et d’expérimentation poli­tique d’où peuvent naitre d’autres idées, d’autres manières de faire et de recons­truire du lien social face à tous ceux qui au contraire répandent une rhé­to­rique de la dis­lo­ca­tion.

Valentine Bonomo

J’veux du soleil !
Gilles Perret & François Ruffin
Les 400 Clous/Jour2Fête/ Libération films, 2019

Autres Popcorns "Docu"