Faire l’économie de la haine

Alain Deneault

Ce nou­vel opus d’Alain Deneault ras­semble vingt textes rédi­gés ces deux der­nières décen­nies et cou­vrant des thèmes variés allant de la vio­lence des mul­ti­na­tio­nales aux nou­velles formes prises par la cen­sure en pas­sant par une cri­tique du droit et des « pour­suites-bâillons » pour se conclure par un superbe texte sur ce que veut dire être enga­gé aujourd’hui.
La vio­lence des mul­ti­na­tio­nales incite notam­ment l’auteur à se deman­der si ces der­nières n’ont pas pris les rênes du pou­voir en lieu et place des États de droit et qui en ins­tru­men­ta­lisent tous les res­sorts (légis­la­tif, exé­cu­tif et judi­ciaire).

Ces diverses contri­bu­tions per­mettent éga­le­ment d’approfondir l’approche du phi­lo­sophe qué­bé­cois de ce qu’il nomme l’extrême centre. A savoir un sys­tème poli­tique où la « gou­ver­nance expulse du champ poli­tique le lexique des peuples » et vise à appli­quer à la chose publique des moda­li­tés dévo­lues à l’entreprise pri­vée. Où une « élite saillante » se disant dépo­si­taire de la ratio­na­li­té impose une culture du chiffre (la quan­to­phré­nie) comme seule grille de lec­ture. Et où le pro­blème n’est pas le recours aux chiffres mais au fait qu’ils sont impo­sés sans débat. Un rôle sem­blable étant dévo­lu à la gou­ver­nance qui vise à rem­pla­cer la poli­tique par une ges­tion qui ne souf­fri­rait aucune dis­cus­sion. Une médio­cra­tie qui pousse à être médiocre, à ne pas sor­tir du lot et par­tant à s’autocensurer.

Un livre salu­taire où l’on retrouve la plume acé­rée et vive d’Alain Deneault, à lire pré­ci­sé­ment au moment où « les gla­ciers fondent, le désert avance, l’État social s’écroule, le voca­bu­laire poli­tique part à la dérive ». Et qui nous dit que faire face à cela : « Faire mal et faire de tous les mots en vogue les objets de notre trai­te­ment cri­tique ». Du miel pour l’esprit tout sim­ple­ment.

Olivier Starquit

Faire l’économie de la haine
Essai sur la censure
Alain Deneault
Ecosociété, 2018

Autres Popcorns "Lecture"