La force des choses

Un documentaire de Bernard Mulliez

Quelque part entre un épi­sode de l’émission Strip-tease et un livre du couple de socio­logues Pin­çon-Char­lot, ce docu­men­taire porte un éclai­rage inti­miste sur l’un des copro­prié­taires de l’empire éco­no­mique fran­çais Mul­liez, méga-entre­prise ten­ta­cu­laire à capi­tal fami­lial (Auchan, Décath­lon, Kia­bi, Pim­kie et tant d’autres). Ber­nard Mul­liez, vidéaste, filme son père dans un por­trait peu com­plai­sant. Voire une attaque à charge.
On y voit un sep­tua­gé­naire, exi­lé fis­cal en Bel­gique, replié dans son domaine, entre angoisse et ennui, évo­quant sou­ve­nirs et devi­sant sur sa richesse de manière plu­tôt malai­sante. Très mar­quante, une scène incroyable d’une réunion de famille (et donc d’actionnaires) voit un curé adou­ber la richesse de ces ren­tiers du capi­ta­lisme comme signe de leur élec­tion par Dieu…
Le film se ter­mine sur une « mis­sion » de cha­ri­té au Bur­ki­na Faso, véri­table cas d’école d’un post­co­lo­nia­lisme où le blanc chré­tien hyper pater­na­liste va sou­la­ger sa conscience de pos­sé­dant de manière ultra cari­ca­tu­rale.
Une plon­gée féroce dans la très haute bour­geoi­sie, sa men­ta­li­té, ses doutes déri­soires, ses cer­ti­tudes tran­quilles, ses erre­ments et cette « force des choses », celle de l’évidence du monde tel qu’il est, qui rend visible l’impossibilité d’attendre quelque chan­ge­ment social de sa part. Tout au plus « ces pre­miers de cor­dée » nous don­ne­ront-ils l’aumône…

Aurélien Berthier

La force des choses
Un documentaire de Bernard Mulliez
Argos center, 2018

Autres Popcorns "Docu"