Woman at war

Benedikt Erlingsson

Dans sa der­nière réa­li­sa­tion « Woman at war », Bene­dikt Erling­sson munie d’un arc et d’une flèche vise juste, en éc(h)ologie avec notre monde et nous touche en plein cœur avec Hal­la. Jus­ti­cière de l’environnement, Hal­la par­court la nature sau­vage, insou­mise des Hautes Terres islan­daises telle une Arte­mis du futur, sac de ran­don­née sur le dos et bottes aux pieds. Elle nous plonge et nous sou­lève dans ce qu’il y a de plus essen­tiel : l’eau des gla­ciers, la mousse au sol qu’elle hume et sur laquelle elle se repose. Cepen­dant, c’est pré­ci­sé­ment cet indis­pen­sable qui est en train de fondre aujourd’hui, mena­cé par la machine à pro­duc­tion humaine qui se cris­tal­lise dans ce qu’il y a de plus haut en ten­sion. Il n’est plus ques­tion de trai­ner… Il faut décla­rer l’urgence cli­ma­tique ! Inquiète pour son ave­nir et pour celui de cette petite fille ukrai­nienne qu’elle s’apprête à adop­ter, Hal­la part en guerre. Elle s’engage et mobi­lise ses forces indi­vi­duelles là où d’autres échouent à léguer un ave­nir plus res­pec­tueux de la nature qui les vu gran­dir et croitre. Elle pour­rait être aujourd’hui, comme tant d’autres femmes, jeunes et moins jeunes, une Gre­ta Thun­berg sué­doise, à la tête d’une grève sco­laire, elle pour­rait faire par­tie d’une zone à défendre, d’un ras­sem­ble­ment ou d’un groupe d’actions de déso­béis­sances civiles qui tentent col­lec­ti­ve­ment d’amorcer une révo­lu­tion éco­lo­gique glo­bale !

Matilda Delier

Woman at war
Benedikt Erlingsson
2018

Autres Popcorns "Films"